La transpiration, qu'est-ce que c'est ?

Gebhard Sophie

L’été, synonyme de soleil, vacances, farniente est également synonyme de chaleur qui grimpe et donc transpiration excessive. Hmm, pas très glamour vous direz... Traces blanches sur le tee-shirt, odeur désagréable, sensation d’être humide... Oui, mais la transpiration joue un rôle primordial pour notre corps !

Nous allons vous révéler tous les secrets de ce mécanisme et les astuces pour contourner les désagréments associés.

La transpiration : parlons-en !

La transpiration peut être définie comme l’excrétion de la sueur produite par les glandes sudoripares qui sera éliminée par les pores à la surface de la peau.

Elle joue un rôle capital dans la régulation de la température corporelle chez l’Homme, permettant de maintenir une température toujours stable. C’est ce qu’on appelle l’homéostasie c’est-à-dire que malgré la variation des températures extérieures, le corps restera toujours à la même température. Par exemple, en cas de grosse chaleur, notre transpiration, en s’évaporant, va emporter le surplus de calories et donc de « température » dont le corps veut se débarrasser. À l’inverse, en hiver, les températures chutent entrainant une moindre transpiration afin de ne pas perdre le moindre degré.

Il existe deux types de glandes sudorales : les glandes eccrines et les glandes apocrines.

Seules les glandes eccrines participent à la régulation de la température et sont seulement présentes chez les hommes et quelques autres mammifères.

À l’inverse, les glandes apocrines, présentes dans tout le règne animal, sont odoriférantes et ont un rôle sexuel important chez les animaux mais qui reste cependant à prouver chez l’Homme.

Pour vous donner une idée de l’importance de la présence de ces glandes, environ trois millions de glandes eccrines sont réparties à la surface du corps, avec une sur représentation au niveau des extrémités des membres (paume des mains et plante des pieds), au niveau des aisselles mais ne seront pas présentes au niveau de la région anale, orale et génitale.

Texte Odoo et bloc d'image

Qu'est-ce qui provoque une augmentation de notre transpiration ?

Une augmentation de la sécrétion de sueur par les glandes eccrines peut être retrouvée dans différents cas :

  • Lors de l'augmentation de la température extérieure

  • En cas d'état émotionnel important (peur, stress...)

  • Au cours d'un exercice physique

  • En cas de vomissements, nausées, hypoglycémies (diminution du taux de glucose sanguin), par stimulation de l’activité du système sympathique

  • En cas de vomissements

  • Lors de l’ingestion de nourriture épicée

Pourquoi la transpiration sent-elle parfois si mauvais ?

À la base, la transpiration, composée d’eau et de sels, n’a aucune odeur. Cependant, lorsqu’elle est produite à la surface de la peau, cette dernière va attirer des bactéries avec un niveau de développement élevé dans des milieux humides et chauds (aisselles par exemple).
En effet, la sueur est l'aliment idéal pour ces petites bactéries commensales, présentes naturellement sur notre peau. En consommant cette sueur, les bactéries vont produire des matières organiques odorantes, dont l'odeur va s'accentuer au fil du temps si l'on tarde à se doucher par exemple.

Odoo image et bloc de texte

Déodorant ou anti-transpirant ?

Déodorant et anti transpirant, souvent associés voire confondus, ont pourtant des modes d’action bien différents.
Le déodorant ne va pas modifier l’excrétion de sueur mais va contenir des agents antiseptiques s’attaquant aux bactéries responsables des odeurs corporelles et également des parfums.

De plus, à la différence des anti transpirants, ils vont se contenter d’absorber l’humidité via des poudres minérales de manière plus ou moins complète, car parfois, une humidité résiduelle est retrouvée. De ce fait, les sensations d’inconfort liées à l’humidité et les traces sur les vêtements restent les mêmes.

Enfin, les compositions de certains déodorants peuvent s’avérer être agressif pour la peau et créer des irritations.

L’anti transpirant, lui, va revendiquer les mêmes actions que le déodorant (absorption de l’humidité, neutralisation des odeurs) mais son rôle principal est de bloquer la sécrétion de sueur. Cette action est obtenue par la présence de sels d’aluminium, sous forme d’aluminium chlorhydrate qui est la forme la plus répandue.

Ces sels ont une action astringente et permettent de rétrécir le diamètre des pores, ce qui diminue l’écoulement de la sueur. Ils ont aussi une capacité bactéricide qui permet d’éliminer les bactéries de la flore cutanée, afin d’éviter les mauvaises odeurs. 

Néanmoins, il s’agit d’un ingrédient controversé puisqu’il est suspecté de favoriser l’apparition de cancer du sein. Cependant, aucun consensus n’a aujourd’hui été élaboré face aux effets sur la santé des consommateurs.

Pour ces deux types de produits, il est conseillé de ne pas l’utiliser sur peau lésée ou tout juste rasée puisque ces états favoriseront l’absorption des molécules.

 

 

Votre déodorant fait-maison !

Vous souhaitez contrôler la composition de ce dernier et éviter tout risque d’allergie, intolérance ?

BeautyMix a élaboré une formule naturelle permettant de fabriquer son propre déodorant sous forme solide !

Ce déodorant contient :

Il permettra, grâce à cette composition, de limiter la sensation d’humidité (avec l’amidon) et d’hydrater votre peau (avec l’huile d’amande douce et le beurre de cacao) afin d’éviter au maximum le dessèchement des aisselles et donc, limiter le tiraillement.

 

 

 

Texte Odoo et bloc d'image
Partager l'article

Escriba un comentario

Usted debe ser registrado escribir un comentario.